Dans tous ses éclats et toutes ses saveurs, l’orange envahit la colline des Gardes fidèlement, chaque année, de décembre à février.

Depuis de nombreuses années déjà, les confiturières de l’abbaye ont apprivoisé ce beau fruit gorgé de vitamines et de soleil. Et, aujourd’hui, la confiture d’oranges, dans ses trois déclinaisons : oranges, oranges amères, pommes-oranges-noix, est la vedette des confitures de l’Abbaye.

Epluchage des oranges
Oranges
Epluchage des oranges
Epluchage des oranges

Ces belles oranges arrivent d’Espagne, douces ou amères, elles se font dociles entre les mains expertes qui tantôt les pèlent, tantôt les coupent, tantôt les pressent.

Après de longues heures de préparation et de macération, les oranges livrent le meilleur d’elles-mêmes : peau, pulpe, jus, tout y passe, rien ne se perd.

Découpe de la peau d'orange
Peau d'orange en morceaux
Pulpe d'orange
Filtrage du jus d'orange

Les premières arrivées débarquent en Anjou en décembre. Elles s’allient aux pommes locales, issues des vergers environnants, et aux noix du Périgord pour concocter la plus originale de toutes nos confitures. A savoir, la “croc” et “crac”quante pomme-orange-noix

Les oranges douces, selon l’évolution de leur murissement, suivent en principe début janvier. Et, le plus souvent, ce sont les oranges amères qui en clôturant la saison “oranges” sonnent presque le glas de l’hiver.

Confiture d'orange
Oranges amères
Préparation de la Pomme-orange-noix
Préparation de la Pomme-orange-noix

Lors de notre première participation au Concours Général Agricole de Paris, organisé à l’occasion du salon de l’Agriculture, le jury fin connaisseur ne s’y est pas trompé. D’emblée il a consacré la confiture d’oranges en la gratifiant de la médaille d’or 2020.

Les confitures d’oranges, oranges amères et pommes-oranges-noix sont proposées à la vente sur la boutique en ligne. N’attendez pas, vos crêpes, gaufres, tartines, brioches et fromages blancs les réclament déjà… bon appétit !

suscipit amet, ut Aenean libero commodo