Ces derniers jours, entre les poires qui les ont précédés et les pommes qui leur succéderont, les coings ont envahis l’atelier de confitures des Gardes.

Comme les pommes et les poires, ils arrivent des vergers voisins de l’abbaye. Ils se sont glissés jusque sous le « coupe-coupe » de sœur Marie-Jeanne qui, d’une main experte, vient rapidement à bout de leur solide carapace.

Leur transformation produit une excellente gelée très appréciée, n’hésitez pas à venir la goûter.

diam nec Sed suscipit leo nunc Nullam