Après la ronde des tomates qui nous a occupées au cœur de l’été, et en attendant l’heure des pommes et des coings qui va bientôt sonner, avec les premiers jours de septembre nous arrivent les poires.

Elles proviennent des vergers voisins de l’abbaye pour  rejoindre notre atelier de confiture. Leur épluchage mobilise une grande partie de la communauté, c’est un rendez-vous annuel de travail commun très fraternel.

mi, elementum ut Sed mattis odio eget