« Il est venu, et la nuit est devenue clarté.

Il est venu et la nuit de nos ténèbres,

la nuit de nos questions sans réponse,

la nuit de nos craintes et de nos désespérances

est devenue la Nuit bénie, la sainte Nuit. »       K. Rahner

 

A vous qui nous « visitez » et à tous nos frères et sœurs en humanité, nous souhaitons que le sourire de l’Enfant-Dieu éveille en vous un sourire, une espérance ; que sa présence illumine et réchauffe vos cœurs ; qu’elle transfigure, en l’année qui s’ouvre, chacun de vos jours et toutes leurs nuits… Notre prière vous accompagne.

En cette sainte nuit, avec les chrétiens de notre diocèse et l’Église entière, avec les croyants de toutes religions, avec ceux qui cherchent le sens des choses et de leur vie, nous venons à toi, Jésus, petit Enfant de Bethléem, Lumière du monde.

En cette douce nuit, avec les enfants malades et toutes les personnes hospitalisées, avec ceux qui, près de nous, vivent sous le seuil de pauvreté, avec tous les exilés, les vieillards délaissés et nos frères et sœurs proches du grand passage,
nous venons à toi, Jésus, petit Enfant de Bethléem, Agneau de Dieu, Sauveur.

En cette nuit de grande paix, avec les populations meurtries par la guerre, la violence, l’oppression, avec nos concitoyens appelés à recréer un lien social de confiance, avec tous les hommes, en quête de justice, de reconnaissance, d’une vie digne, nous venons à toi, Jésus, petit Enfant de Bethléem, Prince de la Paix.

 

 En cette nuit d’immense joie, nous tous, pauvres pécheurs, avec nos communautés et les membres de nos familles, avec ceux que nous portons dans notre cœur, avec tous ceux et celles qui se confient à notre intercession, nous venons à toi, Jésus, petit Enfant de Bethléem, Pain de nos vies et Soleil de gloire.

En cette nuit de radieuse promesse, avec toutes les familles de la terre, particulièrement celles éprouvées par un deuil récent, avec les jeunes débordants de projets, d’attentes, avec tous nos frères assoiffés de tendresse, de bonté, de liberté,
nous venons à toi, Jésus, petit Enfant de Bethléem, Fils du Très-Haut, notre frère.

lectus felis tristique mattis ut Praesent vulputate,